jeudi 27 janvier 2011

jeudi 20 janvier 2011

Concours acquisitions d'œuvres



Pour une septième année consécutive, L’UQAC fait l’acquisition d’œuvres d’art afin d’accroître la diffusion du travail réalisé par les étudiants du BIA, du BEA et de la maîtrise en art. Les œuvres acquises par ce concours sont intégrées dans les bureaux, les salles de réunion ainsi que dans les lieux publics des divers pavillons de l’UQAC. Elles permettent de faire connaître l'art actuel et ses diverses tendances et formes d'expression à la communauté universitaire qui profite ainsi d'un cadre de vie enrichi par la présence de l'art.


Date limite:10 mars 2011 à 16 h30


Pour participer, il faut :

-Être inscrit au BIA, BEA ou à la maîtrise en art

-Compléter un formulaire de proposition

-Joindre un dossier visuel, un cv


Pour info supplémentaire: Nathalie Villeneuve 418-545-5011 poste 4718



mardi 18 janvier 2011

Un appel à l'éveil des sens

Dans l'édition du 16 janvier 2011 du journal Le Progrès-Dimanche sous la plume de Marianne St-Pierre.

jeudi 13 janvier 2011

Une expo, un artiste, un vernissage





Le travail de Benoit Blondeau, étonne d'abord par ses formats mais surtout par ses multiples et très colorées matières textiles cousues.

mercredi 5 janvier 2011

Benoit Blondeau

Tenture-Tendon

du 12 janvier au 9 février 2011

vernissage mercredi 12 janvier à 17h


«Mes tableaux mettent en jeu des forces, des motifs et des formes avec une intensité neuve et optique propre à la peinture. J’utilise des matériaux recyclés, non par vertu écologique (bien qu’il soit utile de faire d’une pierre deux coups), mais dans une démarche digestive qui se laisse distraire par les hasards d’accidents matériels. Ces matériaux sont tantôt solides (objets de métal, pièces d’outillage), tantôt pigmentaires (latex récupéré) ou textiles (gamme de tissus). Les tissus jouent un rôle important dans mes tableaux, matériellement, mais aussi émotivement : ce sont souvent des tissus qui rappellent des visites à la kermesse, les courtepointes de ma grand-mère, où les draps psychédéliques de mon enfance. Les tissus ajoutent une couche de mouvement et de vibration. En questionnant les perceptions par des jeux rhizomatiques qui montrent du mouvement infini, l’oeuvre est un fait que l’on évalue et palpe comme un paysage qui entraîne du mouvement. C’est en ce sens une oeuvre « tellurique » ou « sismographique ». -Benoit Blondeau

Benoit Blondeau est né et vit à Québec. Il a complété un baccalauréat en 2002 et une maîtrise en 2009 en arts visuels à l’Université Laval. Même si la peinture représente son principal médium, il diversifie sa pratique dans le travail de la couture et de la sculpture. Il est récipiendaire du prix Fondation La Vigie (2002) et du prix Tombé dans l’oeil (décerné par L’OEil de Poisson, 2002). Il fut nominé en 2009 au Prix Videre – Relève pour son exposition Les Saules présentée à la Galerie Le 36, en octobre 2008 ainsi qu’en 2010 pour son exposition Tenture-tendon présentée à la Galerie l’OEil de poisson.