lundi 26 mars 2012

Dans le monde des prédateurs

Un article sur l'exposition Les habitants de la nuit d'Isabelle Demers écrit par Anne-Marie Gravel publié dans le Progrès-Dimanche du 18 mars 2012.

jeudi 15 mars 2012

Ouverture des Habitants de la nuit

Lors du vernissage de son exposition , Isabelle Demers nous fait entrer dans son monde à travers Les habitants de la nuit. 

lundi 12 mars 2012

Surprise

Surprise ce matin devant le pavillon principal de l'UQAC.  Une grande banderole a été installée pendant la nuit avec comme message: L'éducation n'est pas à vendre.  Oui à la grève générale!  Les agents de sécurité en ont manqué une.  En attendant la réponse au vote mercredi.  Que cela ne vous empêche pas de venir au vernissage le même jour.

lundi 5 mars 2012

Les habitants de la nuit

Prochaine exposition: Isabelle Demers propose Les habitants de la nuit à compter du 14 mars jusqu'au 4 avril.


Isabelle Demers propose une installation composée d’une série de sculptures et de dessins qui mettent en scène des relations ambivalentes entre des prédateurs et leurs proies. S’inspirant des musées d’histoire naturelle, Isabelle Demers crée de petits écosystèmes où cohabitent des créatures étranges qui semblent fossilisées sous les épaisses couches de matière. Tous les éléments de l’installation s’articulent autour de la thématique des mystères de la nuit et de ce qui peut en émerger : le danger, la fête, les loups, les hiboux, les phénomènes étranges, les rituels chamaniques, les accidents, etc. Son travail se nourrit de  l’idée que la nuit alimente les craintes et l’angoisse car l’obscurité peut toujours cacher des dangers réels.

Isabelle Demers vit et travaille à Québec. Elle poursuit des études à l’École régionale des beaux-arts de Nantes en 2005 et complète en 2011 une maîtrise en arts visuels à l’Université Laval. Ses activités artistiques se déploient autour de la pratique du dessin, de la sculpture et de l’installation. Son travail a été présenté dans diverses expositions collectives et individuelles, notamment à la galerie Lilian Rodriguez (Montréal), La Chambre Blanche (Québec), au centre d’artistes Regard (Lévis) et au D21 Kunstraum (Leipzig). En 2010 elle est récipiendaire du Prix Videre relève pour son exposition Lourd comme un cheval mort présenté à la Chambre Blanche. Elle a aussi participé à la 29eme  édition de Symposium d’art contemporain de Baie-Saint-Paul. Prochainement, elle présentera une exposition individuelle à la Maison de la culture de Notre-Dame-de-Grâce ainsi qu’au centre d’artistes Caravansérail à Rimouski.