jeudi 12 décembre 2013

Joyeuses Fêtes!

L'Œuvre de l'Autre vous souhaite de très joyeuses fêtes et souhaite vous retrouver pour sa prochaine exposition: Contenir l'essaim de Jeffrey Poirier du 15 janvier au 5 février 2014.

lundi 2 décembre 2013

Hors de la Zone de confort

Daniel Côté signe un article dans le plus récent Progrès-Dimanche 1décembre  titré: Les étudiants à la maîtrise exposent sortis de leur zone de confort avec les photos de Rocket Lavoie.

jeudi 28 novembre 2013

Vernissage tempête




Beaucoup d'actions hier, pour ceux qui ont assisté à la tempête née de Zone de risque...

jeudi 21 novembre 2013

Zone de risque

 Zone de risque
Évènement des étudiants de la maîtrise en art

Mercredi 13 novembre 2013

La Galerie l’Œuvre de l’Autre de l’Université du Québec à Chicoutimi et les étudiants de la première année à la maîtrise en art sont heureux de vous inviter à Zone de risque. L’évènement artistique se déroulera du 27 novembre au 11 décembre 2013.

Cette rencontre entre les étudiants et le public est devenue une tradition incontournable d’année en année.  Cette fois-ci, les artistes exposent leurs projets de création autour du thème Zone de risque.  En tout, treize créateurs de différentes disciplines telles que les arts visuels, le théâtre et la performance explorent des champs nouveaux et tentent d’amener leur pratique vers des horizons qui leur sont inconnus.  Un défi à la fois affolant et stimulant.

Ouvert à tous.

Vernissage et performances : mercredi  27 novembre 2013 à 17h00
Présentations théâtrales à 17h45

17h00 Patrice Tremblay, performance courte durée,  Petit Théâtre de l’UQAC
17h00 Camille Miguelgorry, performance longue durée, Galerie l’Œuvre de l’Autre
17h45 Margot Reyraud , Studio-théâtre
18h05 Elaine Juteau, Studio-théâtre
18h30   Justine Boulanger, Petit Théâtre de l’UQAC


Les étudiants sont sous la supervision de monsieur Marcel Marois, professeur, directeur de la maîtrise en art de l’UQAC et directeur de la Galerie l’Œuvre de l’Autre.

Étudiants : Camille Miguelgorry, Catherine Bouchard, Elaine Juteau, Justine Boulanger,
Kenny Leguier, Margot Reyraud, Maxime Girard, Mejda Meddeb, Noémie Grimard, Noric Laruelle, Onira Lussier, Patrice Tremblay et Stéphanie Leclerc-Murray 





jeudi 14 novembre 2013

jeudi 7 novembre 2013

Vernissage -formé


 Après plusieurs jours d'installation, Paolo Almario a présenté hier, au public, le résultat de recherche de sa maîtrise.
C'était aussi jour de lancement de la publication Ichtyolithes de Simon-Pier Lemelin

jeudi 31 octobre 2013

Publication Simon-Pier Lemelin Ichtyolithes

Lancement de la publication de Simon-Pier Lemelin
Texte de Jean-François Caron
Ichtyolithes
Éditée par La Galerie L'Œuvre de l'Autre
Mercredi 6 novembre 17h à La Galerie l’Œuvre de l’Autre, le centre d’exposition de l'UQAC en présence de l’artiste.

Simon-Pier Lemelin Ichtyolithes, texte de Jean-François Caron
26 pages, photographies couleur, 20, 5 cm x 20, 5 cm. Reliure Allemande
Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2013
Bibliothèque et Archives Canada, 2013
ISBN 978-2-923833-13-2
Prix:20$

mardi 29 octobre 2013

-formé

-formé de Paolo Almario, finissant à la maîtrise en art de l'UQAC
du 6 au 20 novembre 2013
vernissage le 6 à 17h.

Paolo Almario est originaire de la Colombie. Il est détenteur d’un baccalauréat en design et d’un baccalauréat en architecture. Il utilise des nouvelles technologies pour la création d’œuvres visuelles et numériques dans lesquelles sont mises en expérimentation l’interactivité et l’installation.

La « spatialité de l’être » est le concept central de la création exposée en galerie. L’artiste propose un type d’identité construite à partir de plateformes spatiales ayant supporté les expériences significatives d’un individu. Il voit cette identité comme un système qui possède une structure semblable à celle d’un bâtiment. La représentation de la « spatialité de l’être » est accomplie en utilisant des techniques reliées à la photomosaïque, tandis que la complexité du comportement du « bâtiment de l’individu » est matérialisée selon la disposition de petits éléments qui façonnent un tout et le caractère évolutif de l’installation.

Ainsi, cette recherche-création s’articule autour de l’identité spatiale de l’artiste. Par conséquent, ce travail est également un processus de compréhension existentielle : se percevoir en tant qu’individu formé par une réalité complexe.

C’est à partir du cas particulier des attaques et des injustices exercées contre son père que Paolo Almario construit l’axe d’interprétation lui permettant d’examiner le contexte conflictuel de la Colombie. Cette exploration l’a dirigé vers l’étude spécifique de quatre évènements vécus dans ses demeures : la destruction violente de sa maison familiale en 2001 et les altérations – d’ordre plus symbolique –  qui ont eu lieu en 1998, en 2008 et en 2012.

Dans le cadre de cette exposition, l’artiste présente une série de portraits des responsables de la destruction symbolique vécue en 2012 : les magistrats de la Cour Suprême de Justice de la Colombie. Chaque œuvre est composée de 4 800 photos prises par l’artiste, dans lesquelles on retrouve celles de sa maison détruite ainsi que celles de la prison où se trouve son père actuellement. P. Almario utilise les portraits comme des modules qui forment l’espace. Leur évolution pendant le temps de l’exposition transformera la galerie ; l’ensemble deviendra une voix qui évoque les incohérences du contexte qui l’a -formé.

lundi 28 octobre 2013

Les conférenciers

Philippe Caron-Lefebvre et Mathieu Cardin de l'Université Concordia,  Martin Lavertu de l'UQAC, Marilyne Bissonnette de l'Université Laval, Carl Bouchard de l'UQAC, Gabrielle Lajoie-Bergeron et Catherine Lescarbeau de l'UQAM et Andréanne Jacques de L'Université Laval ont tous présenté des conférences au cours de la 18 ième rencontre interuniversitaire des maîtrises en arts.

Une occasion d'échanger.

Paru vendredi, 25 octobre dans le Quotidien, un article de Roger Blackburn et photo de Michel Tremblay.

jeudi 24 octobre 2013

C'est parti!


 C'est avec le vernissage de l'exposition que la 18 e rencontre interuniversitaire des maîtrise en arts a officiellement débutée, hier soir pour se poursuivre aujourd'hui et demain par une série de conférences. 

Voici le programme:
Jeudi 24 octobre
9h30 Ouverture de la 18e Rencontre interuniversitaire des maîtrises,
Petit Théâtre, Pavillon des arts P0-1100
9h45 Présentation de Mathieu Cardin, Université Concordia
10h30 Présentation de Carl Bouchard, UQAC
11h15 Pause
11h30 Présentation de Marilyne Bissonnette, Université Laval
12h15 Buffet, salle P0-7000 (avec réservation)
13h30 Présentation de Catherine Lescarbeau, UQAM
14h15 Présentation de Martin Lavertu, UQAC
15h00 Pause
15h15 Présentation d’Andréanne Jacques, Université Laval
16h00 à 17h30 Conférence de Boris Nieslony de Black Market International
au H1-1030 du Pavillon Alphonse Desjardins de l’UQAC.
16h00 Invitation à visiter les expositions de deux étudiants finissants à la maîtrise en art,
Natasha Durand « La pratique des trajets » au Centre des arts et de la culture,
200 rue de l’Hôtel de Ville et Pascal Picard « Transition » au 392, rue Racine est
Exposition « Inauguration » à SÉQUENCE,
132, rue Racine Est et à Espace Virtuel, 534, rue Jacques-Cartier Est
Souper libre
19h00 Invitation à la soirée de performances, événement Art Nomade.
Aapo Kustaa Korkeaoja, Marko Alastalo,
Richard Martel, Leena Kela, La Pulperie, 300, rue Dubuc, Chicoutimi
Vendredi 25 octobre
8h30 Petit déjeuner continental offert, Pavillon des arts
9h30 Présentation de Philippe Caron - Lefebvre, Université Concordia
10h30 Présentation de Gabrielle Lajoie - Bergeron, UQAM
11h15 Pause
11h30 Atelier de discussion et échange :Rôle et importance des Rencontres interuniversitaires des maîtrises en art
12h00 Conclusion et Invitation à la 19e Rencontre interuniversitaire des maîtrises en art, 2014
12h15 Fermeture

jeudi 17 octobre 2013

Rencontre

La Galerie l’Œuvre de l’Autre, le centre d’exposition de l’UQAC reçoit à l’occasion de la 18e rencontre interuniversitaire des maîtrises  en arts  visuels (Universités Concordia, Laval, UQAM et UQAC) l’exposition regroupant les propositions des conférenciers : Mathieu Cardin, Carl Bouchard, Marilyne Bissonnette, Catherine Lescarbeau, Martin Lavertu, Andréanne Jacques , Philippe Caron Lefebvre et Gabrielle Lajoie-Bergeron.  Le vernissage se tiendra mercredi le 23 octobre à 17 heures l’exposition prendra fin le vendredi 25 octobre.

mardi 15 octobre 2013

Venez mordre à l'hameçon

Voilà l'invitation lancée par le journaliste Roger Blackburn dans la dernière édition du Progrès-Dimanche appuyée par les photographies de Jeannot Lévesque.

jeudi 26 septembre 2013

Catherine et Sabin


Ouverture hier soir de l'exposition La chute des potentiels du duo Béchard & Hudon .  Passez voir l'installation qui s'anime à votre passage.

jeudi 19 septembre 2013

La chute des potentiels

 
La Chute des potentiels
Catherine Béchard & Sabin Hudon
du 25 septembre au 16 octobre 2013
Vernissage mercredi 25 septembre à 17h.

La chute des potentiels est composée de 10 modules mécaniques automatisés. Il s’agit de cannes à pêche au bout desquelles sont suspendus des petits moteurs vibratoires. Ainsi articulé et adapté au bout d’une ligne, cet appât vibrant, ce leurre factice, entre en contact avec des objets de verre en nombre et en forme variés. S’ensuit alors un ballet mécanique, sorte de vertige sonore, chorégraphie qui anime une multitude de sons aléatoire, soudain et inattendu. La chute des potentiels s’intéresse aux déplacements humains dans l’espace et dans le temps. La série de mouvement mécanique, de séquence et d’événement sonore traduit l’expérience empirique qu’à notre insu, nous faisons de la réalité. C’est ainsi que pour le visiteur, la temporalité des perceptions sensorielles change de nature. Tantôt contemplatives, elles lissent l’instant et l’effleurent, ou au contraire suractivées, stimulées, elles crées des moments d’agitation intense, de frénésie et d’instabilité. Dans le piège de l’observation, le visiteur actualise ses propres événements. Ceux-ci surgissent, se composent, se défont, s’altèrent à tout moment, trompent et pervertissent l’intuition sensorielle. La chute des potentiels se veut ainsi la métaphore de “toutes ces petites morts” qui habitent et ponctuent notre existence. Celle du langage; dans la parole suspendue, non dite. Celle du geste, dans l’élan freiné, avorté, interrompu, ou sciemment abandonné. Elle est cette appréhension, cette tension constante d’une réalité anticipée dont la dynamique nous échappe.

Catherine Béchard et Sabin Hudon forment un tandem d’artistes depuis 1999. Ils vivent et travaillent à Montréal. La matière sonore et le mouvement sont au coeur de leurs champs d’investigation. Ils s’intéressent aux sons/bruits générés entre autres par des sources acoustiques, à leurs propagations, aux impressions qu’ils procurent ainsi qu’aux « choses » et aux « silences entre les choses » qui composent nos champs perceptifs. Leur démarche s’actualise autour de propositions esthétiques variées, intégrant la sculpture, l’installation cinétique, l’art audio et la performance, des configurations, formes ou pratiques qui se rencontrent parfois au sein d’une même œuvre.

Installation cinétique et sonore
Matériaux : cannes à pêche, bois, moteurs à pas, moteurs vibratoires, cartes de contrôle, carbone, aluminium, récipients de verre, fils, câbles
Dimensions : 4m x 3,5 m

Extrait du site : bechardhudon.com

jeudi 5 septembre 2013

Bonne rentrée!



Ça y est! Le coup d'envoi a été donné hier soir en présence de nombreux étudiants venus lancer ensemble la nouvelle saison de leur Galerie universitaire.  Merci à tous pour cet encouragement et merci aux artistes participants!

lundi 2 septembre 2013

Un Pari sur l'imaginaire (sélection 2013)

 
 Du 4 au 18 septembre prochain
Vernissage le mercredi 4 septembre à 17h

Les activités reprennent cette semaine à la Galerie L’Œuvre de l’Autre avec l’exposition de la rentrée Un Pari sur l’imaginaire. La sélection 2013 offre le plaisir de débuter sa présentation par une œuvre extérieure proposée, cette année, par Jérémie Bellemare qui présente sa sculpture à l’entrée du pavillon des arts.   Le duo formé de Camille-Laurence Larouche et de Guillaume Bergeron-Brassard proposent quant à eux, dans la vitrine, une installation vidéo visible de l’extérieur. On poursuit notre visite en salle pour une exposition foisonnante: sculptures, photographies numériques, dessins, installation, performance vidéo forment un corpus étonnant qui souligne la qualité du travail réalisé au sein des différents cours du Bac interdisciplinaire de la dernière session.
 Les autres participants à l’exposition sont :

Kathleen Tremblay
Isabelle Duchesne
Anick Bouchard
Pierre-Olivier Tanguay
Olivier Carbonneau
Michèle Desgagné
Stéphanie Fortin
Jessie Fontaine
Cristina Primo Busatto
Marie-Michèle Gagnon
William Gagnon
Marie-Pier Dufour
Priscilla Vaillancourt
Marianne Parent
Marie-Danielle Girard
Charlie Lescault
Jean-Philippe Morel

À noter que les représentants des centres d’artistes régionaux seront aussi présents afin de proposer au public leur nouvelle programmation automnale.

jeudi 2 mai 2013

Pause session

On prend une pause avant de revenir à la session d'automne, avec une expo vivifiante. Bon été!

lundi 22 avril 2013

La patience de Lauréat

Article paru dans le progrès-Dimanche du 21 avril 2013, d'après une entrevue réalisée par de Daniel Côté. 

Il ne vous reste que trois jours pour visiter l'exposition des œuvres sérielles de Lauréat Marois après, vous ne pourrez que dire, je l'ai manquée!

jeudi 11 avril 2013

Lauréat


C'est en présence du vice-recteur monsieur Mustapha Fahmi que l'exposition de Lauréat Marois s'est ouverte, hier soir.  On a pu apprécier à quel point Lauréat est aimé de ses étudiants, en effet, ils étaient nombreux à s'être déplacé pour découvrir le travail de leur professeur et lui faire de chaleureuses salutations.





jeudi 4 avril 2013

Lauréat Marois

Lauréat Marois
Des Œuvres sérielles
Exposition du 10 au 24 avril 2013

Vernissage le mercredi 10 avril 17h.

L’exposition Des œuvres sérielles propose un cycle de création pour Lauréat Marois; celui de 2004 à 2013 où l’artiste a continué à approfondir sa réflexion créatrice à travers une perception sensible d’éléments empruntés au paysage. Comme son titre l’indique, l’exposition explore sous la forme de séries les thèmes des végétaux, du corps humain et celui de l’environnement.

Par exemple, les deux dernières séries Les clairs obscurs (2004 - 2012) dessins au graphite et collage, offrent par leur sobriété de moyens une narration subtile où le motif végétal se métamorphose en témoin privilégié de la quête de sens à travers la banalité du quotidien. Ces quatorze séquences réalisées dans de petits formats font surgir l’image d’un herbier, celle de la vie, celle de l’artiste.

Peinte à l’acrylique, la suite chromatique Les dermographies (2004-2008) nous entraîne  à travers celui du souvenir; celui relatant un moment de vie de l’artiste qui a su surmonté au début de l’an 2000 une grave maladie cutanée. Exécutés avec délicatesse et avec une application presque chirurgicale les dix carrés rouges, jaunes, magenta ou bleus suggèrent des champs épidermiques burinés, meurtris ou scarifiés qui font allusion à la topographie de certains paysages dévastés.

 À première vue, la série Coquillage (2009-2013) réfère davantage à l’aptitude de l’artiste à expérimenter des effets chromatiques et le travail tactile de la matière qu’au contenu même de l’image où il est question tout autant de transmutation que de fixité, de plénitude que de disparition.

Cette série de tableaux aux couleurs très calibrées qui  s’inspire du mandala, trahissent les interrogations introspectives de l’artiste, ses sept séquences, contenant chacune une image circulaire imitant plus ou moins la forme d’un coquillage fossilisé, l’apparentent d’avantage à une œuvre de méditation ou à une énigme à interpréter.       

Réalisées en 2005 et en 2013 lors de séjours au Centre Sagamie d’Alma; trois épreuves numériques imprimées sur des supports de grands formats Forêt no.1 et no.2 ainsi que Conifères viennent ainsi compléter l’exposition.

Lauréat Marois vit et travaille à Québec depuis 1967.

Professeur universitaire, il dispense entre autres des charges de cours au département des Arts et des lettres de l’Université du Québec à Chicoutimi depuis 1972.

Il commence sa carrière artistique dans le domaine de l’estampe. De 1972 à 1982, il pratique presque exclusivement la sérigraphie. Après deux années d’exploration au cours desquelles il réalise notamment une œuvre murale à la station de métro Saint-Michel à Montréal, il se consacre définitivement à la peinture, au dessin et à l’art public.

Depuis près de 40 ans, il a présenté plus d’une centaine d’expositions individuelles et collectives à travers le Québec, le Canada, les États-Unis, la France, la Belgique l’Angleterre, la Pologne, l’Amérique du Sud, le Japon et la Chine.

Il est également récipiendaire de nombreux prix et distinctions pour la qualité de son œuvre graphique et picturale.

Son œuvre est représentée dans de nombreuses collections de Musée, Universités et entreprises québécoises, canadiennes et américaines.


mardi 2 avril 2013

L'exposition qui réconforte

Il ne vous reste que deux jours pour en profiter.  Voici ce qu'en dit Daniel Côté dans l'édition du Quotidien du samedi 30 mars 2013. Photos de Rocket Lavoie.

jeudi 14 mars 2013

Le monde de Lucie Duval



Lucie Duval a présenté son travail à l'invitation des visiteurs présents charmés par son exposition.

lundi 11 mars 2013

Bonne Fortune de Lucie Duval



L’exposition Bonne Fortune de Lucie Duval
 
du 13 mars au 3 avril 2013
 
Vernissage Le mercredi 13 mars à 17h

et Lancement du livre Histoires à tirer par les oreilles de Lucie Duval publié par Sagamie Édition d’art

BONNE FORTUNE

Un cycle de travail et de recherche qui a duré plus de quatre ans, ayant débuté par un solo à la galerie Joyce Yahouda en 2006  et qui s’est développé autour d’un objet usuel suscitant chez moi diverses réflexions à savoir les gants pour travailleurs « made in China » ,  — ceux-ci déclinés sous plusieurs formes : vêtements, photographies, vidéo, installation, livre, sculptures  —investigation qui s’est terminée lors de l’exposition solo au musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul à l’été 2010, Tailleur de fortune/Fortune Teller (traduction volontairement inexacte) regroupant ces quatre années de réalisations.

Pour clore ce cycle, des lapins beaucoup plus sculpturaux furent réalisés: passer de lapins-nounours à des lapins-sculptures, passer d’une production effrénée à une production limitée exigeant savoir-faire et patience. Cinq lapins différents ont été sculptés dans des panneaux isolants en mousse de polystyrène, rembourrés et tricotés —180 balles de laine tricotées par ma mère—. Cinq lapins géants arborant des messages personnalisés (brodés sur tissu), du même style condensé que les Fortune cookies.

Ces lapins acquièrent maintenant leur indépendance. Deux d’entre eux ont été exposés à la Maison des Arts de Laval, lors de l’exposition de groupe J’ai vu le loup, le renard, le lièvre… sous le commissariat de René Viau, à la fin 2011.

Ce sera donc la première fois que ces cinq sculptures seront présentées pour ce qu’elles sont, indépendamment du corpus de travail décrit plus haut. La mise en espace a été révisée. Auparavant ces lapins étaient présentés soit par deux soit par trois. Cette fois chacun sera sur sa base et rentrera en interaction avec les autres dans une chorégraphie pensée spécialement pour la Galerie l’Œuvre de l’Autre, et qui dit chorégraphie dit aussi graphie…

      Lucie Duval

Depuis de nombreuses années, le travail de Lucie Duval s’articule autour d’une interférence entre ce qui est lu et ce qui est vu, un parcours où les mots se jouent des objets et des images.  Elle est née à Mont-Laurier, vit et travaille au Québec. Elle a étudié à l’École des beaux-arts de Toulouse et a obtenu, en 1983, le Diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSEP). Elle a exposé régulièrement en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Ses œuvres font partie de la collection de prêts d’œuvres d’art du Conseil des Arts du Canada et du Musée national des beaux-arts du Québec. Elle est représentée par la galerie Isabelle Gounod à Paris.


mercredi 27 février 2013

Pleine page pour les finissants

Paru mardi 26 février dans le Réveil.  Texte de Elizabeth Dupont et Photos de Daniel Gauthier.  Mettant en vedette Stéphanie Leclerc-Murray, Guillaume Fortin et Julie Bernier.  Bravo!

jeudi 21 février 2013

mercredi 13 février 2013

Grande Surface des finissants en art


Vernissage le mercredi 20 février à 17h.

Dans le cadre de l'événement Grande Surface, La Galerie l'Œuvre de l'Autre présentera le travail de Projection photo-vidéo de  Stéphanie Leclerc-Murray, l'installation de Guillaume Fortin. ainsi que les productions cinéma-vidéo de  Danny Langlois, Benjamin Roy, Pierre Olivier St-Jean Mathieu Chouinard Geneviève Rousseau, Sarah Le Gallo, Céline Grinet, Anaïs Doutriaux et Frédérique Fortin. 

Les étudiants finissants en art de L'UQAC sont heureux de vous présenter la 11e édition de leur festival qui a pour titre cette année : Grande Surface.
Les artistes en devenir se questionnent sur l'impact de leur formation universitaire dans leur pratique. Grande Surface est un large espace de création et d'expression où se mêlent différentes disciplines, permettant un dialogue et un partage des influences de chaque élève.

Comment consommons-nous l'art? Pouvons-nous nous appuyer sur notre formation institutionnelle pour détourner les codes et les approches classiques de l'art? C'est donc de l’altérité de chacun que naît le festival. Nous vous invitons à partager nos questionnements, nos pistes.

Parrainé par l'artiste de renom, Marc Séguin, Grande Surface est une opportunité d'échange avec le public et l'occasion pour les créateurs de réaliser des projets qui ouvrent vers des perspectives futures.

LE FESTIVAL AURA LIEU DU 18 FÉVRIER AU 2 MARS 2013. AU PLAISIR D'ÉCHANGER AVEC VOUS!

Pour connaître la programmation, consultez le www.uqac.ca.ffa/2013 ou joignez notre page Facebook https://www.facebook.com/festivaldesfinissantsenart2013uqac

Renseignements: FestivalGrandeSurface@gmail.com                                     

Julie Bernier
Responsable des communications
Festival des finissants en art de l'UQAC

lundi 11 février 2013

Espace.ca

C'était jeudi dernier à Espace.ca.  plusieurs collégiens sont venus rencontrer les étudiants du BIA et du BEA qui participent à L'expo un Pari sur l'imaginaire sélection Alma.

jeudi 7 février 2013

Un pari à Alma

L'Œuvre de l'Autre propose ce soir une nouvelle lecture de son exposition un pari sur l'imaginaire sélection 2012.  L'événement organisé par Étienne Boulanger, directeur de Espace point Ca, présente le travail de Olivier Lavoie, Isabelle Duchesne, Vanessa Martin, Jérémie Bellemare, Mélanie Dessurault, Marilou Desbiens, Marie-Pierre Dufour en plus des productions filmiques des finissants en cinéma de l'hiver 2012.  Le vernissage a lieu aujourd'hui à 16h30.