jeudi 31 octobre 2013

Publication Simon-Pier Lemelin Ichtyolithes

Lancement de la publication de Simon-Pier Lemelin
Texte de Jean-François Caron
Ichtyolithes
Éditée par La Galerie L'Œuvre de l'Autre
Mercredi 6 novembre 17h à La Galerie l’Œuvre de l’Autre, le centre d’exposition de l'UQAC en présence de l’artiste.

Simon-Pier Lemelin Ichtyolithes, texte de Jean-François Caron
26 pages, photographies couleur, 20, 5 cm x 20, 5 cm. Reliure Allemande
Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2013
Bibliothèque et Archives Canada, 2013
ISBN 978-2-923833-13-2
Prix:20$

mardi 29 octobre 2013

-formé

-formé de Paolo Almario, finissant à la maîtrise en art de l'UQAC
du 6 au 20 novembre 2013
vernissage le 6 à 17h.

Paolo Almario est originaire de la Colombie. Il est détenteur d’un baccalauréat en design et d’un baccalauréat en architecture. Il utilise des nouvelles technologies pour la création d’œuvres visuelles et numériques dans lesquelles sont mises en expérimentation l’interactivité et l’installation.

La « spatialité de l’être » est le concept central de la création exposée en galerie. L’artiste propose un type d’identité construite à partir de plateformes spatiales ayant supporté les expériences significatives d’un individu. Il voit cette identité comme un système qui possède une structure semblable à celle d’un bâtiment. La représentation de la « spatialité de l’être » est accomplie en utilisant des techniques reliées à la photomosaïque, tandis que la complexité du comportement du « bâtiment de l’individu » est matérialisée selon la disposition de petits éléments qui façonnent un tout et le caractère évolutif de l’installation.

Ainsi, cette recherche-création s’articule autour de l’identité spatiale de l’artiste. Par conséquent, ce travail est également un processus de compréhension existentielle : se percevoir en tant qu’individu formé par une réalité complexe.

C’est à partir du cas particulier des attaques et des injustices exercées contre son père que Paolo Almario construit l’axe d’interprétation lui permettant d’examiner le contexte conflictuel de la Colombie. Cette exploration l’a dirigé vers l’étude spécifique de quatre évènements vécus dans ses demeures : la destruction violente de sa maison familiale en 2001 et les altérations – d’ordre plus symbolique –  qui ont eu lieu en 1998, en 2008 et en 2012.

Dans le cadre de cette exposition, l’artiste présente une série de portraits des responsables de la destruction symbolique vécue en 2012 : les magistrats de la Cour Suprême de Justice de la Colombie. Chaque œuvre est composée de 4 800 photos prises par l’artiste, dans lesquelles on retrouve celles de sa maison détruite ainsi que celles de la prison où se trouve son père actuellement. P. Almario utilise les portraits comme des modules qui forment l’espace. Leur évolution pendant le temps de l’exposition transformera la galerie ; l’ensemble deviendra une voix qui évoque les incohérences du contexte qui l’a -formé.

lundi 28 octobre 2013

Les conférenciers

Philippe Caron-Lefebvre et Mathieu Cardin de l'Université Concordia,  Martin Lavertu de l'UQAC, Marilyne Bissonnette de l'Université Laval, Carl Bouchard de l'UQAC, Gabrielle Lajoie-Bergeron et Catherine Lescarbeau de l'UQAM et Andréanne Jacques de L'Université Laval ont tous présenté des conférences au cours de la 18 ième rencontre interuniversitaire des maîtrises en arts.

Une occasion d'échanger.

Paru vendredi, 25 octobre dans le Quotidien, un article de Roger Blackburn et photo de Michel Tremblay.

jeudi 24 octobre 2013

C'est parti!


 C'est avec le vernissage de l'exposition que la 18 e rencontre interuniversitaire des maîtrise en arts a officiellement débutée, hier soir pour se poursuivre aujourd'hui et demain par une série de conférences. 

Voici le programme:
Jeudi 24 octobre
9h30 Ouverture de la 18e Rencontre interuniversitaire des maîtrises,
Petit Théâtre, Pavillon des arts P0-1100
9h45 Présentation de Mathieu Cardin, Université Concordia
10h30 Présentation de Carl Bouchard, UQAC
11h15 Pause
11h30 Présentation de Marilyne Bissonnette, Université Laval
12h15 Buffet, salle P0-7000 (avec réservation)
13h30 Présentation de Catherine Lescarbeau, UQAM
14h15 Présentation de Martin Lavertu, UQAC
15h00 Pause
15h15 Présentation d’Andréanne Jacques, Université Laval
16h00 à 17h30 Conférence de Boris Nieslony de Black Market International
au H1-1030 du Pavillon Alphonse Desjardins de l’UQAC.
16h00 Invitation à visiter les expositions de deux étudiants finissants à la maîtrise en art,
Natasha Durand « La pratique des trajets » au Centre des arts et de la culture,
200 rue de l’Hôtel de Ville et Pascal Picard « Transition » au 392, rue Racine est
Exposition « Inauguration » à SÉQUENCE,
132, rue Racine Est et à Espace Virtuel, 534, rue Jacques-Cartier Est
Souper libre
19h00 Invitation à la soirée de performances, événement Art Nomade.
Aapo Kustaa Korkeaoja, Marko Alastalo,
Richard Martel, Leena Kela, La Pulperie, 300, rue Dubuc, Chicoutimi
Vendredi 25 octobre
8h30 Petit déjeuner continental offert, Pavillon des arts
9h30 Présentation de Philippe Caron - Lefebvre, Université Concordia
10h30 Présentation de Gabrielle Lajoie - Bergeron, UQAM
11h15 Pause
11h30 Atelier de discussion et échange :Rôle et importance des Rencontres interuniversitaires des maîtrises en art
12h00 Conclusion et Invitation à la 19e Rencontre interuniversitaire des maîtrises en art, 2014
12h15 Fermeture

jeudi 17 octobre 2013

Rencontre

La Galerie l’Œuvre de l’Autre, le centre d’exposition de l’UQAC reçoit à l’occasion de la 18e rencontre interuniversitaire des maîtrises  en arts  visuels (Universités Concordia, Laval, UQAM et UQAC) l’exposition regroupant les propositions des conférenciers : Mathieu Cardin, Carl Bouchard, Marilyne Bissonnette, Catherine Lescarbeau, Martin Lavertu, Andréanne Jacques , Philippe Caron Lefebvre et Gabrielle Lajoie-Bergeron.  Le vernissage se tiendra mercredi le 23 octobre à 17 heures l’exposition prendra fin le vendredi 25 octobre.

mardi 15 octobre 2013

Venez mordre à l'hameçon

Voilà l'invitation lancée par le journaliste Roger Blackburn dans la dernière édition du Progrès-Dimanche appuyée par les photographies de Jeannot Lévesque.